Acting de Xavier Durringer

Ceux qui suivent mes petites critiques artistiques depuis un moment, savent que je suis une grande amoureuse du théâtre.

Il y a pour moi dans le théâtre l’expression d’une quintessence du génie humain, qui transcende les comédiens eux-mêmes, et porte spectateurs et acteurs, le temps d’une pièce, dans une forme de communion qui tire vers le haut.

C’est le propre des grands comédiens que de créer cette magie lors de leur entrée sur scène, où à peine les lumières éteintes, le public est comme suspendu aux mots déclamés. Le théâtre ne permet ni triche, ni masque, l’instant existe dans sa vérité crue et un lien unique se crée chaque soir entre les artistes et la salle.

Lire la suite

La femme Clématite

Je n’aurais jamais pensé que mon petit billet sur la femme « concrète » aurait eu autant de succès, et s’il ne voulait que dépeindre avec amour et humour une de mes belles-sœurs qui a effectivement ce trait de caractère très ancré dans la vie et un sens des réalités dénué de tout reliefs jugés inutiles, j’ai beaucoup ri en lisant les commentaires des unes et des autres sur facebook, et ceux reçus en message privé me disant « j’espère que je suis une femme concrète ».

Mais le plus surprenant, c’est ma maman qui m’appelle le matin à 8h30, sur le départ d’une virée à Cognac avec papa et réjouie jusqu’aux oreilles de cette escapade en amoureux (42 ans de mariage …), et qui me demande si c’est elle la femme concrète.

Lire la suite

Les Pépites de Xavier de Lauzanne

Comment ne pas saluer unanimement ce film-documentaire actuellement à l’affiche au cinéma qui rend hommage à Marie-France et Christian des Pallières, ce couple français  incroyable qui, partis au Cambodge il y a plus de 20 ans, fonde une association pour venir en aide aux enfants de Phnom Penh.

Dans ce pays ravagé par les guerres civiles et la présence des Khmers rouges,  ils découvrent dans les années 90, la misère insoutenable et la violence que subissent les enfants condamnés à tirer leur subsistance des détritus d’une décharge ouverte.

Lire la suite

La femme concrète

Je suis tombée aujourd’hui sur un article qui vantait le retour en force des concrètes de parfum. Pour ceux qui seraient néophytes en la matière, la concrète est un produit solide ou semi solide obtenu après extraction des principes odorants de certaines matières premières végétales telles que le jasmin, ou la rose, une sorte de parfum solide sans alcool.

Brevetée par la maison Molinard au début du XXe siècle, celle que l’on appelait alors « Concréta » s’est largement démocratisée grâce aux progrès techniques car cette forme de parfum, appelé également parfum cireux, présente de nombreux atouts dont celui d’être facilement transportable et de se fondre délicatement sur la peau en laissant s’échapper ses fragrances.

Lire la suite

Un billet pas prévu

J’attendais de finir au moins un de mes livres en cours pour mettre un nouveau billet sur mon blog, (le dernier datant d’il y a deux jours je me disais qu’il n’y avait pas urgence et on peut vite frôler l’indigestion), quand je reçois ce soir un appel de mon papa qui me demande si c’est normal de ne pas avoir reçu de billet dans sa boite mail aujourd’hui.

Sous-entendu n°1 : ai-je un problème informatique et il me faudra attendre que ta sœur rentre à la maison pour le résoudre ?

Sous-entendu n°2 : je suis devenu accroc et j’attends tes billets avec impatience.

Lire la suite

Apprendre à aimer en vérité

Cor Unum et Anima Una

J’ai hésité longtemps à mettre cette magnifique devise des Spiritains en incipit de mon blog, tant elle m’avait foudroyée par sa beauté à sa simple lecture : un seul cœur et une seule âme.

Quelle perspective absolument extraordinaire que de tendre de tout son être vers cette union parfaite où cœur et âme vibrent à l’unisson.

Quand cette unité entre en résonance avec un être cher, un ami, un frère, un enfant, on se sent transporté vers des sphères qui nous dépassent.

Lire la suite

Mère Teresa de Calcutta

« Nous sentons bien nous-mêmes que ce que nous faisons n’est rien de plus qu’une goutte d’eau dans l’océan. Mais si cette goutte d’eau n’était pas dans l’océan, elle manquerait » Mère Teresa

Sanctifiée le 4 septembre dernier, Mère Teresa, est une religieuse dont la vie entièrement donnée aux plus pauvres, aux démunis, aux malades, aux orphelins, ne peut se comprendre qu’au travers de la Foi immense qu’il l’animait.

Du haut de son 1,52 m, son amour de Dieu était si grand, que crayon entre Ses mains comme elle aimait à le rappeler, elle le laissait écrire ce qui devait devenir une des plus belles congrégations du XXème siècle.

Lire la suite

Parfumerie d’exception à Paris

C’est en déambulant avec l’un de mes frères, un dimanche soir, dans les rues du Marais il y a quelques années, que nous sommes tombés devant cette merveilleuse petite boutique de la Place du Marché Sainte Catherine au nom enchanteur de Marie-Antoinette.

Nous sommes entrés pour le nom, (Marie-Antoinette occupant une place particulière dans notre famille, ou plutôt chez notre papa vénéré pour être plus exact) se demandant ce qui pouvait se cacher dans un magasin ouvert le dimanche soir sous cette appellation.

Lire la suite

Vernissage éphémère sur la Péniche du Cercle de la Mer

Il y a des personnes qui ont cette qualité remarquable de savoir rassembler de gens de tout horizon afin de mettre à l’honneur ceux qui leur sont chers, et c’est le cas de ma flamboyante amie Valérie qui, le temps d’une soirée, a organisé un vernissage éphémère sur la péniche du Cercle de la mer, afin de nous présenter un peintre de la région de ses vacances : Christian Fanelli.

Christian Fanelli, c’est un peintre bien connu des habitants et des touristes du Sud-Ouest, et en particulier du Médoc où on peut découvrir ses œuvres, aquarelles et acrylique, dans son atelier-galerie de Lesparre.

Lire la suite

Une journée traditionnelle sur la lune

On peut craindre bien souvent la monotonie et le coté soporifique de nos métiers, mais c’est généralement dû à notre côté gaulois qui nous pousse spontanément à ronchonner, alors que si on prend un peu de distance, il est rare que les journées ne soient pas truffées de moments absolument lunaires qui créent des fous rires assumés ou intérieurs.

Cette journée en particulier a commencé par l’appel d’un journaliste spécialisé dans l’immobilier qui demandait notamment (enfin j’espère que c’était une question pour la rigolade et pas le cœur du sujet, ou sinon on est réellement dans un monde de dingues) si les dernières péripéties de Kim Kardashian avaient des répercussions sur le mode de protection des hôtels. Et là, mon boss débarque dans notre « open-space » en demandant : c’est qui Kim Kardashian ?

Lire la suite