Éducation et jardinerie

En pensant aux enfants qui nous sont confiés, et aux miens en particulier, j’ai toujours eu à l’esprit l’image d’un jardinier qui serait face à un jardin potager et qui devrait faire pousser ses légumes.

J’entends déjà les cris d’orfraie que certains vont pousser, « mais quoi comparer des enfants à des légumes, c’est inadmissible, et leurs âmes, ils ont des sentiments et Dolto … »

Que personne ne se méprenne et se rassure. Loin de moi l’idée de comparer ces petits êtres à des légumes, l’allégorie, si je puis oser parler ainsi, ne fait sens qu’à travers le regard que l’on peut porter sur l’essence même du mot éducation.

Un parent est tel un jardinier qui, amoureux de la nature, à son écoute, respectueux des rythmes des saisons, de la terre, du temps, de la pluie, du soleil et que sais-je encore (je n’ai ni la main verte et déteste jardinier ….) va devoir tout mettre en œuvre pour faire pousser de beaux légumes, et malgré tous ses efforts, ne pourra pas transformer en belles tomates rondes de jolis haricots verts extra fins.

Le jardinier aime tout autant ses tomates, ses courges, ses petits pois ou ses radis mais selon chaque espèce, chaque degré de maturité, selon leurs besoins, il devra parfois repiquer, mettre un petit tuteur pour redresser la plante, arroser à grandes eaux ou aux gouttes à gouttes, mettre dans une serre ou exposer au grand soleil, éloigner les insectes, ôter les mauvaises herbes. Le jardinier qui aime son potager et s’en sent responsable, qui aime passionnément ses légumes, se met à leur écoute, les bichonne, se sent pleinement heureux et a le sentiment du devoir accompli quand chaque légume a su donner toute sa saveur sous l’effet de son action bienfaisante.

Alors voilà, je me dis et proclame : chers parents soyez avec vos enfants de bons jardiniers. Ne cherchez pas à en faire ce qu’ils ne sont pas mais apprenez à les faire grandir tels qu’ils sont, en saupoudrant avec délicatesse ce dont ils ont besoin pour qu’ils puissent éclore dans la lumière.

1 réponse
  1. Domdom
    Domdom dit :

    Pour aller dans ton sens, Dieu le Père est, au
    regard de la Tradition, un jardinier.
    Plus encore la Genèse souligne la fonction de jardinier de l’homme
    placé au sommet de création, notre « maison commune ».

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.