Ida de Pawel Pawlikowski

A quoi voit-on qu’on vieillit ? aux ridules ? aux premiers cheveux  blancs ? à nos défauts auparavant charmants qui s’accentuent ?

Très certainement, mais il y a un signe qui ne trompe pas : c’est se mettre à aimer des choses qu’on aurait détesté plus jeune. Petite, j’imaginais qu’être adulte c’était boire du café et écouter de la musique classique ; j’ai longtemps cru aussi que c’était dépasser ses parents en taille mais comme cela n’est jamais arrivé, le déclic a été long à opérer.

En matière de cinéma, je me suis mise à aimer depuis ces dernières années des films que j’aurais balayés d’un revers de la main rien qu’à la description : film d’auteur, film étranger (sous-entendu qui n’est pas américain..), film des pays de l’est, film lent, film noir et blanc, film en vo … bref tout autant d’idées préconçues qui m’ont valu de louper ou de passer à côté de quelques pépites.

Il est donc toujours important de s’entourer de gens passionnés car ils en deviennent passionnants.

J’ai ainsi regardé il y a quelques jours un film magnifique : « Ida » du réalisateur polonais Pawel Pawlikowski. Oscar du meilleur film étranger 2015, voici un prix que je trouve largement mérité et presque surprenant vu le sujet du film : l’histoire d’une religieuse qui, à quelques jours de prononcer ses vœux, est encouragée par la mère supérieure à rencontrer sa tante, seule membre vivant de sa famille. En pleine Pologne communiste des années 60, Ida, interprétée par l’éblouissante Agata Trzebuchowska, va ainsi partir à la rencontre de son histoire qui va heurter et mettre à l’épreuve sa foi.

Il se dégage de ce film en noir et blanc empreint de spiritualité, une atmosphère incandescente, une richesse des personnages inouïe sur fond de pardon, de tourments intérieurs, de secrets de famille, au sein d’un pays meurtri par la guerre et qui tente de se reconstruire sous le régime communiste.

A voir ou à revoir.

459766

1 réponse
  1. Enguérand
    Enguérand dit :

    Merci de nous faire partager ton émotion. Je n’ai pas encore vu le film, c’est un manque à combler rapidement à te lire passionnée et passionnante.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.