cfplr9zgnak-alberto-restifo

La liberté intérieure de Jacques Philippe

« Tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu »

Ce soir, je voudrais vous parler d’une petite pépite.

Un livre qui vous fait aimer davantage celui ou celle qui vous en a parlé, qui vous dilate le cœur, vous magnifie, vous transcende (j’adore ce mot, on pourrait écrire des tartines sur le verbe transcender, il est magnifique et tellement évocateur).

Un livre de 162 pages à 8,10 €, qu’il serait donc fort dommage de ne pas s’offrir surtout quand on en lit le titre, le clame, y aspire profondément : la liberté intérieure.

Un vaste programme d’une simplicité évangélique au fond, mais les choses les plus simples sont curieusement les plus difficiles à mettre en œuvre.

Lire la suite

sid-lmfxsdu-dan-edwards

L’homme mythique

Après quatre portraits de femmes, je décide ce soir de m’essayer aux portraits d’homme.

Avec du recul, c’est amusant que mes amies féminines m’aient inspirée plus spontanément que mon entourage masculin, alors que, je dois l’avouer, je me sens généralement plus d’accointance avec la gente masculine. Je dois peut-être, et fort certainement, mettre cela sur le compte de la personnalité de mes amies si différente de la mienne, qui, par certains côtés, me fascine et leur confère un aspect tout à fait extraordinaire.

Les hommes sont souvent de bonnes amies sans en avoir les défauts, ce qui permet à mon sens des relations tout à fait hors normes, hors cadre, de franche camaraderie, sans jalousie ni comparaison, et mes meilleures soirées de rigolade sont le plus souvent celles que j’ai passées avec mon entourage masculin.

Lire la suite

tableau-deco-papillons

Elvire au pays de l’Ennéagramme

« De la faille, jaillit la lumière »

Il était une fois, au royaume de l’Ennéagramme, un Roi et une Reine qui décidèrent de réunir les sujets de leurs neuf territoires, pour qu’ils expérimentent ensemble le bonheur de la richesse et de la diversité de la nature humaine.

Officiellement, le carton d’invitation indiquait « apprendre à mieux se connaître pour oser changer ». Mais le Roi et la Reine savaient dans leur for intérieur qu’apprendre à mieux se connaître est l’antichambre du chemin de l’acceptation de soi, non pas en tant que résignation ou révolte, mais comme source de  conquête de sa liberté intérieure.

Cependant, le Roi et la Reine ne brusquent jamais, ils proposent sans forcer, et offrent les outils pour que de nos blessures et de nos faiblesses jaillissent les talents qui nous animent, dans une douce évidence.

Lire la suite

215_1

Je suis en panne

Certains me réclament des billets mais je suis désolée, c’est affreux, je n’ai plus rien à dire, plus d’inspiration, que dalle. J’en ai commencé plusieurs mais je n’arrive pas à les finir.

Je cherche le carburant mais il faut croire qu’il faille me remettre en chemin pour trouver ce qui va alimenter la source qui s’est tarie.

Pour des besoins professionnels, j’ai passé ma journée en voiture, et un mot est revenu dans nos conversations en ce jour post Primaires, c’est celui de « clivant » : la politique est clivante, la religion est clivante, nos convictions sont clivantes, les débats sur facebook sont clivants, certaines relations sont clivantes, le poids du passé est clivant, les valises que nous trainons sont clivantes et il est facile de se perdre dans ces méandres qui finissent par obscurcir voire cacher le Cap.

Lire la suite

a-la-place-du-mort

A la place du mort de Paul Baldenberger

Un premier roman, un livre coup de poing, un livre magistral, un livre éreintant.

Alors qu’il attendait dans la rue celle qui était l’objet de ses premiers émois amoureux, un garçon de douze ans est enlevé sous la menace puis violé à l’arrière d’une voiture dans un parking souterrain. L’auteur ne nous épargne aucun détail dans ce récit où s’entremêlent dans un même souffle ces trois heures qui feront tout basculer et les années de son enfance et celles qui suivront.

Au-delà de l’évènement épouvantable autour duquel s’articule tout le récit et qui pourrait en lui-seul rebuter les âmes trop sensibles, nous assistons à un véritable voyage intérieur de cet enfant devenu adulte.

Lire la suite

candle-1428451_960_720

La femme incandescente

Ah la femme « incandescente », quelle femme ! Elle est éblouissante, fascinante, une amie précieuse, une amie de vie.

La femme « incandescente » brille d’elle-même, comme un phare dans la nuit qui ramène les navires perdus au port, et devient d’autant plus lumineuse que sa vie intérieure est riche.

La femme « incandescente » est une femme qui de prime abord impressionne. Elle est volontaire, décidée, porte haut, et ne semble affectée par rien. Vous la repérez immédiatement dans une foule et vous vous sentez attirée par elle comme un aimant, tout en n’osant pas l’approcher car vous vous dites qu’est-ce qu’elle pourrait bien me trouver.

Lire la suite

7477-0w600h600_canne_sucre_orge_unite

La femme sucre d’orge

Ce que je ne soupçonnais pas en écrivant mes petits billets à travers ce blog, c’est la réaction de mes amis les plus proches qui, étonnamment, m’ont découverte à travers ce que je pouvais écrire. C’est dire si une trop grande pudeur nuit par certains aspects à la profondeur des relations, à moins d’être doté visiblement d’une grande connaissance de la nature humaine qui supplante les non-dits.

Certains s’enthousiasment davantage sur les recommandations littéraires ou les sorties, d’autres pour les billets que j’appelle « air du temps » au sein desquels je parle de tout, de rien, de ma vie.

Lire la suite

2883_huguenin

Les grandes figures catholiques de la France de François Huguenin

Ce livre a bénéficié de si belles et si nombreuses critiques que ma pierre à l’édifice va sembler superfétatoire à tous ceux qui l’ont déjà lu, dévoré, apprécié et offert.

Malgré tout, ayant une affection toute particulière pour son auteur dont les centres d’intérêts et les qualités humaines sont si variés, riches et partagés sans réserve à tous, et que j’en ai bénéficié à plus d’un titre, il m’était impossible de ne pas faire figurer ce livre parmi les billets de mon blog.

J’étais aux premières loges lors de sa sortie officielle, mais j’ai pris mon temps pour le lire, car je tenais à savourer les quinze portraits qui sont dressés, balayant quinze siècles d’histoire, de Clovis à Charles de Gaulle, en passant par Richelieu, Pascal ou Saint Vincent de Paul. Des rois, un président, un cardinal,  un moine, un savant ou des saints,  des personnages très divers mais qui ont en commun un vrai amour de la France et une foi catholique incontestable.

Lire la suite

index

Monsieur le Curé fait sa crise de Jean Mercier

« Rien ne va plus dans la paroisse de Sainte-Marie-aux-Fleurs, à Saint-Germain-La-Villeneuve : les membres de l’équipe florale se crêpent le chignon, une pétition de fidèles circule contre le curé, l’évêque est mécontent, la chapelle Sainte-Gudule est menacée de démolition, on a vandalisé le confessionnal et la vieille Marguerite entend parler les morts… Sans compter que Monsieur le curé a disparu ce matin. »

Telle est la quatrième de couverture de ce livre truculent, empli d’humanité et de réalisme sur le quotidien d’un curé de paroisse qui, sous le joug des tâches administratives, de la gestion des conflits de ses paroissiaux, de la solitude vis-à-vis de sa hiérarchie et d’un sentiment d’échec à ramener les brebis au bercail hostiles à tout changement, décide de s’enfuir.

Lire la suite

accomplissement

La vocation de la maternité

En route vers l’accomplissement de son être profond

Il est un domaine qui me touche intensément et dont je parle régulièrement car il m’est particulièrement cher, c’est celui des enfants, et par voie de conséquence, celui plus large de la maternité.

Ce grand mystère de la vie n’a de cesse de m’émerveiller, de me bousculer, de me surprendre, de m’émouvoir, de m’interpeller, au point de me pousser toujours plus avant à scruter et découvrir l’âme humaine.

La vie qui est la mienne aujourd’hui me conduit à devoir me détacher régulièrement de mes chérubins et cette éviscération périodique a eu pour seule vertu, et non la moindre, de devoir m’interroger de façon récurrente sur le sens de la maternité.

Lire la suite