En pleine lumière – Carnets spirituels de Christiane Rancé

Si un seul livre devait résumer l’état d’esprit de mon blog, cette recherche permanente d’apprendre à savourer le temps présent tel qu’il nous est offert dans sa beauté et ses épreuves, je choisirais sans hésiter ce livre de Christiane Rancé.

Romancière et essayiste, Christiane Rancé n’en est pas à son premier ouvrage et a été plusieurs fois primée, notamment pour son livre La Passion de Sainte Thérèse d’Avila, prix de l’essai de l’Académie française en 2015.

Je ne l’ai cependant découverte pour ma part que tout récemment grâce à un ami, et son passage dans l’Esprit des Lettres lors de l’émission de septembre 2016, m’a transportée. Dès le lendemain, je courais en librairie acheter son dernier livre que je referme avec émerveillement.

La vie et le cheminement intérieur de Christiane Rancé sont d’une rare intensité et déplacent le débat immédiatement vers des sphères qui aspirent, frôlent et dansent avec l’Eternel, car il est question dans ses pages de « célébrer la vive beauté du monde, là, toujours à la portée de nos regards et de notre enthousiasme, et de la remettre en pleine lumière (…) pour chasser les ombres de la plongée aux enfers dont nous sommes tous témoins ».

Ces carnets, ces fragments spirituels pourrais-je même dire, ont eu un écho, un effet miroir avec mon esprit et ses mots sont entrés en résonance, dans un souffle cristallin, avec mon âme.

Christiane Rancé nous invite à « ouvrir en nous des salles d’attente harmonieuses, vides et ouvertes sur l’intime dans l’attente de beauté, de vérité, d’essentiel, afin qu’on puisse y murmurer des conversations secrètes avec ses amis, et comme dans une nouvelle demeure, meubler ces espaces vides avec des objets de réflexion les plus essentiels, les plus nourrissants pour l’âme, objets d’amour et d’attente divine ».

Elle parle de la joie, qui procède de l’accord qu’on passe avec la vérité de sa condition.

Elle parle des livres qui sont des lieux d’amitié, d’amour, de fête.

Elle parle de la musique qui lui a fait comprendre les mystères de l’âme.

Elle parle des rencontres qui, aux détours d’un chemin, d’une conversation, ont pu agir sur sa propre vie.

Elle parle de la foi source d’espérance.

Elle parle des « passeurs » qui traversent le temps, les saints dans l’amour de l’autre et l’oubli de soi, les artistes dans la recréation de l’harmonie divine, et les héros, dans le refus, jusqu’au don de leur vie, de l’injustice et du mal.

Elle parle de la mort qui ne l’a pas épargnée.

Elle parle de l’amitié, forme la plus pure de l’amour du prochain.

Elle parle des trahisons, des peines d’amour.

Tout son livre est un hymne à la joie, cette victoire sur soi-même à choisir,  en homme libre, l’espoir et l’amour.

Une pépite.ppm_medias__image__2016__9782226326263-x

Abonnez-vous pour recevoir mes billets

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.