L’homme Baloo

Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux, se satisfaire du nécessaire.

L’homme Baloo, tout comme la femme Concrète, est un spécimen unique en son genre. A tout le moins, pour être précis, un exemplaire non égalé dans mon entourage.

Sa devise pourrait être une citation de Paul Valéry :  « L’homme heureux est celui qui se retrouve avec plaisir au réveil » ou de Horace « Aucun poème écrit par un buveur d’eau ne peut connaitre un succès durable. »

L’homme Baloo a le physique de l’homme mythique, mais version » gaulois » : blond, barbu, des mains de charpentier, une force herculéenne, un physique imposant.

L’homme Baloo se caractérise par un trait de caractère absolument incroyable : il est toujours content. Ne supportant aucunes contraintes autres que celles qu’il s’impose volontairement, vivre à ses côtés est un feu d’artifice d’enthousiasme et de naturel. La vie à travers son prisme est une franche rigolade où tout est source de jeux de mots, de blagues, d’occasions de faire la fête et de passer de bons moments ensemble. Pas plus tard que hier au soir, je répondais à une de ses questions par « j’attends le déclic » et j’ai eu droit par sms à des « clic clic clic clic ». J’ai renvoyé la balle en lui disant que des « clac clac clac clac se perdent », et cela a suffi à remplir la journée de fous rires complices et à distance. Bon je vous l’accorde, notre humour ne s’apprécie qu’en cercle restreint et il faut le pratiquer régulièrement pour le comprendre et le savourer à sa juste mesure, mais figurant tous deux sur le même arbre généalogique, le jeu de mots est devenu au fil des années un sport familial qui vaut tous les scrabbles et les mots croisés : le cerveau est toujours alerte.

L’homme Baloo a toujours mille projets à la minute, et même quand il échoue, il se relève aussitôt. Son intrépidité le pousse à trainer régulièrement quelques casseroles vis-à-vis desquelles le commun des mortels serait conduit à maintes insomnies prolongées, mais rien ne semble le décourager. Il est toujours dans l’action et réfléchit ensuite.

Il est plus énervé à devoir s’asseoir dans des fauteuils trop étroits au cinéma ou à aller dans nos WC parisiens tout petits, que de vivre la vie telle qu’elle se présente avec ses aléas.

Avec l’homme Baloo, l’environnement quotidien est vécu sous un jour différent. Se garer semble un jeu d’enfant. Se déplacer d’un endroit à un autre, un trait sur une carte. Vivre à 120 km de distance et nous sommes voisins. Sortir avec lui ou l’inviter à ses soirées, c’est voir votre côte de popularité augmenter d’un coup.

Généreux et généralement impécunieux, l’homme Baloo est le roi des bons plans (et des plans foireux …). L’homme Baloo a l’art de toujours savoir obtenir une ristourne, se faire offrir un verre dans un restaurant, en deux blagues il se met les serveurs ou les commerçants dans la poche, et en quelques minutes, vous êtes immédiatement repérés par des cascades de rire dont la discrétion n’est plus à démontrer.

Il se sent chez lui partout et à toute heure, à l’aise en toute circonstance et il est doté d’une capacité à créer des relations qui pousse mon admiration à son paroxysme.

Forgé à l’école des Compagnons, il vous fait partager l’esprit de fraternité dans toute sa pureté et sa simplicité et peut débarquer chez vous à 23h, en prévenant une heure avant, avec un énorme baluchon de linge sale parce qu’il est parti dix jours encadrer des jeunes à l’autre bout du monde en pèlerinage. Il s’endormira comme une souche et le matin, frais comme un gardon, et en deux temps trois mouvements, il vous aura repeint l’appartement qui a subi un dégât des eaux, accroché les rideaux et changé la plomberie.

La vie est simple et se résume en quelques mots : à quoi ça sert de râler puisque de toute façon on ne peut rien y faire. Faisons alors autre chose. Imparable.

Une bonne bouteille, de bonnes victuailles, des convives agréables et la vie est magnifique.

L’homme Baloo peut sembler un peu abrupt ou brut de décoffrage mais il n’en est rien. Sa jovialité apparente camoufle une grande sensibilité aux êtres et une loyauté sans faille, sa spiritualité débonnaire est d’une très grande profondeur, et amoureux de l’esthétique et du beau, il apprécie s’entourer de vieux meubles, d’objets patinés, de gravures.

L’homme Baloo est un être plus qu’attachant dont la présence garantit de la joie de vivre et du bonheur en étant soi tout simplement, sachant rire de nos manies et des siennes, remettant ainsi les choses à leur juste place et sans leur en accorder plus que de raison.

Heureux homme Baloo, un aperçu de paradis.

Abonnez-vous pour recevoir mes billets

 

 

 

1 réponse
  1. Hugo
    Hugo dit :

    Quel portrait si fidèle et réussi, flatteur mais juste. Celui qui se cache derrière ces mots que je connais et aime a tout du livre de la jungle. Authentique, efficace, drôle, attachant, profond et sensible, bien plus qu’il ne le laisse paraître. Une pensée très amicale pour cet homme baloo

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.