Edmond d’Alexis Michalik

S’il y a une pièce à aller voir au théâtre en ce moment, c’est Edmond d’Alexis Michalik qui se joue actuellement au mythique théâtre du Palais-Royal.

Une pure merveille nominée sept fois aux Molières en 2017 retraçant la difficile création de Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand et sa première triomphale en décembre 1897 au théâtre de la Porte Saint Martin.

Douze comédiens se partagent les nombreux rôles, les scènes s’enchainent dans un rythme trépidant, les répliques sont superbement écrites, les personnages finement ciselés, les décors soignés, et l’humour cède le pas à l’émotion, le rire aux larmes quand se dévoilent petit à petit les vers d’une des plus belles pièces du répertoire français.

A à peine 30 ans, marié, père de deux enfants, impécunieux et l’inspiration tarie, c’est en désespoir de cause qu’Edmond va proposer à Constant Coquelin, alors directeur du théâtre de la Porte Saint Martin et ancien sociétaire de la Comédie Française, une pièce nouvelle, en vers, pour les fêtes de Noël, nourri d’un personnage historique, Savinien de Cyrano de Bergerac, dont il fit un personnage de théâtre en s’inspirant d’un épisode de sa propre vie où, pour aider un ami à séduire une demoiselle, il écrivit à sa place des lettres enflammées.

Cyrano de Bergerac, chef d’œuvre absolu de la littérature jamais égalé, offrira à Gérard Depardieu l’un de ses plus beaux rôles, et assurera à Edmond Rostand une renommée Eternelle.

Alexis Michalik, après ses magnifiques pièces Le Porteur d’Histoire et Le Cercle des Illusionnistes, confirme à 36 ans qu’il est l’un des écrivains et metteurs en scène les plus talentueux de sa génération.

Edmond est un petit bijou à ne pas manquer. Une très belle occasion de renouer avec le théâtre, cet art vivant par excellence, témoignage de notre culture et de notre créativité.

C’est pour ce soir, je crois, ma bien -aimée !

J’ai l’âme lourde encore d’amour inexprimée ,

Et je meurs !

Mon cœur ne vous quitta jamais une seconde

Et je suis et serai jusque dans l’autre monde

Celui qui vous aima sans mesure

Abonnez-vous pour recevoir mes billets

2 réponses
  1. Mathilde
    Mathilde dit :

    Mon envie était déjà irrresistible de découvrir ce spectacle… ce post ne fait que me coinvaincre de vite prendre le chemin du Palais Royal !
    Dommage que vous n’ayez pas vu intra muros qui était aussi un bijou de théâtre!

    Répondre
  2. Hugues
    Hugues dit :

    J’aime particulièrement les vers de la fin du billet. Tu as assurément aimé et tu communiques ton admiration avec ce brio qu’on connaît. J’en connais un qui regrette d’avoir manqué cela…

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.